Accueil // Les Publications // Archives // La fête foraine des 5 ans du Studio 13/16 !

La fête foraine des 5 ans du Studio 13/16 !

A cette occasion, le Studio a invité artistes et adolescents qui ont participé à faire l’identité du lieu depuis son ouverture en 2010.

La Fondation Jean-Luc Lagardère soutient depuis 2010 la programmation annuelle du Studio 13/16 du Centre Pompidou, premier espace entièrement consacré aux adolescents au sein d’une grande institution culturelle française.

Pour célébrer comme il se doit son cinquième anniversaire, le Studio 13/16 a organisé une grande fête foraine d’anniversaire pour petits et grands le 12 septembre.
Dégommer Andy Warhol dans un chamboule-tout, pêcher des canettes à pimper soi-même, découvrir des mots d'artistes dans des ballons, repartir avec son accessoire de mode customisé par un artiste… Tel était le programme de cette journée de fête !

Djeff Regottaz (lauréat Créateur numérique 2000), a animé la finale du championnat du monde 2015 du 100m avec son installation Hyper Olympic. A la frontière entre jeu vidéo, sport et art, l’attraction imite un 100m mais… sur place ! Ahmed Mazouz, aka Nikkfurie (lauréat Musicien 2005) a également participé à cet anniversaire en offrant un showcase aux jeunes !
 
Soucieux d’une programmation originale basée sur l’expérience et le divertissement, le Studio 13/16 a proposé plusieurs évènements pour la fin d’année 2015:
 
Une reproduction de la ville d’InFamous 2, originaire du jeu vidéo Minecraft, a eu lieu du 10 octobre au 22 novembre. Les adolescents ont collectivement réinventé des chefs d’œuvres de l’architecture en s’appropriant, dans le jeu, les codes d’architectes reconnus. Architectes, designers, artistes ont rencontré le public autour d’ateliers dédiés aux nouveaux processus de création. Une sculpture évolutive et de multiples expériences digitales étaient également disponibles pour l’occasion.
 
Par ailleurs, jusqu’au 4 octobre, un workshop intitulé « Dans la forêt » a permis aux ados de déceler de manière ludique les mystères que cachent la forêt, en compagnie d’artistes. Les adolescents ont ainsi pu graver des mots doux sur des troncs d’arbres avec un écrivain, se glisser dans un sous-bois en compagnie d’un danseur, tisser une toile d’araignée avec un artiste-plasticien, ou encore créer des films par un jeu d’ombre et de lumière.

Une rentrée bien chargée pour le Studio 13/16 qui confirme ainsi sa vocation d’innovation culturelle et pédagogique !