Accueil // Actions // LES RENDEZ-VOUS LITTERAIRES DE L’INSTITUT DU MONDE ARABE

LES RENDEZ-VOUS LITTERAIRES DE L’INSTITUT DU MONDE ARABE

Grâce au soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère, l’Institut du monde arabe (IMA) propose tout au long de l’année des rendez-vous littéraires pour faire découvrir la richesse des écritures arabes.

Le samedi, « Une heure avec … » fait entendre les auteurs arabophones et francophones, venant du monde arabe. Le format de la rencontre : une heure avec un auteur, en dialogue avec un modérateur parmi un panel de journalistes et de critiques littéraires (Leïla Kaddour, Philippe Lefait, Bernard Magnier, Farouk Mardam-Bey, Sylvie Tanette…) et accompagné par un(e) comédien(ne) qui lit des extraits du livre. A l’issue de ces rendez-vous, l’auteur mis à l’honneur réalise une séance de dédicace.

De nombreux écrivains de passage à Paris (que l’on a rarement l’occasion d’entendre en France), peuvent ainsi présenter leur dernier livre. En 2019, ces rencontres ont attiré près de 1400 spectateurs.

En 2020, plusieurs auteurs sont venus présenter leur roman comme Camille Ammoun (finaliste du Prix de la Littérature arabe 2019), Nasser Djemaï ou Samar Yazbek. Après une fermeture de plusieurs mois compte tenu du contexte sanitaire, les rencontres ont repris le 19 septembre et de nombreux rendez-vous sont programmés jusqu’à la fin de l’année 2020 (certains sont proposés en direct sur facebook). L’occasion de découvrir les derniers romans de Jadd Hilal (finaliste du prix de la littérature arabe 2020), Faïza Guène, Dalie Farah ou Ali Al-Muqri (prix spécial du prix de la littérature arabe 2015). Le 5 décembre 2020 aura notamment lieu sur facebook la rencontre avec Dima Abdallah, mention spéciale du Prix de la littérature arabe 2020 pour son roman « Mauvaises herbes » (Éditions Sabine Wespieser).
 
La Fondation soutient également la cinquième édition de la Nuit de la poésie. « Répondre à la violence par la culture. Répondre au fanatisme par la poésie », tel était le vœu de Jack Lang en lançant l’événement en novembre 2016, un an après les attentats de Paris. L’Institut du monde arabe dédie donc à cet art une nuit pour faire résonner les déclamations poétiques dans toutes leurs formes. Organisée en partenariat avec la Maison de la Poésie dans le cadre du Festival Paris en toutes Lettres, la Nuit 2020 – couvre-feu poétique se virtualise et se démultiplie. Chaque samedi du 14 novembre au 12 décembre de 22h à minuit, poètes, musiciens et danseurs proposent des performances inédites en direct sur la page Facebook de l’IMA. Cette année, la Nuit de la poésie résonnera dans 9 villes du monde arabe : Abou Dabi, Alger, Bagdad, Bahreïn, Beyrouth, Djeddah, Rabat, Riyad et Tunis.
 

Pour en savoir plus sur la programmation, c'est ici