Accueil // Actions // 7ème édition du Prix de la littérature arabe

7ème édition du Prix de la littérature arabe

Le Prix de la littérature arabe, créé par l’Institut du monde arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère, a cette année été décerné à l’écrivain égyptien Mohammed Abdelnabi pour son roman La Chambre de l’araignée (Actes Sud/Sindbad), traduit de l’arabe par Gilles Gauthier.
 
Élu à l’unanimité, le texte du lauréat explore pour la première fois la condition homosexuelle en Egypte et plonge ainsi le lecteur au cœur des tabous de la société arabe. Le jury, présidé par Pierre Leroy et composé d’éminentes personnalités du monde des médias, des arts et de la culture, spécialistes du monde arabe, a salué « un écrivain audacieux au style affirmé et percutant qui fait plonger le lecteur au cœur des tabous de la société égyptienne et arabe. Un roman qui se veut une ode à la tolérance et à l'humanisme».

Ce prix (doté de 10 000€) récompense chaque année l’œuvre d’un écrivain ressortissant de la Ligue arabe. Il est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe. Remis en plein temps fort de la rentrée littéraire, il s’inscrit dans la volonté de la Fondation Jean-Luc Lagardère d’encourager le dialogue entre les cultures et de contribuer à la promotion en France d’une littérature encore trop souvent privée d’écho.

La cérémonie de remise du Prix s’est tenue le 6 novembre à l’Institut du monde arabe en présence de son président Jack Lang, de Pierre Leroy, du lauréat et de personnalités des arts et des lettres.

Voir le communiqué de presse