Accueil // Les Publications // Archives // Diffusion de « Justice pour Farkhonda » le 23 mai sur Arte

Diffusion de « Justice pour Farkhonda » le 23 mai sur Arte

Justice pour Farkhonda, reportage de Claire Billet (Auteur de documentaire 2010) et Sandra Calligaro a été diffusé le 23 mai sur Arte.

C’était en Afghanistan, le jour des célébrations du nouvel an persan.
Le 22 mars 2015, Farkhonda Malekzada, une Afghane de 27 ans a été lynchée dans Kaboul, la capitale afghane. Son tort ? Elle avait dénoncé en public la corruption d’un religieux qui vendait des amulettes islamiques. Pour s’en débarrasser, il l’a faussement accusée d’avoir brûlé un Coran, avant de la livrer à la foule.
 
Que se cache derrière cette ultra violence? Les Afghanes sont-elles en train de faire face à de vieux démons? Ou bien est-ce un traumatisme qui va avoir pour effet, comme un miroir, de réveiller la société?
Le procès pour meurtre des accusés a commencé…
 
Nous allons partir à la rencontre de femmes qui ont choisi de réagir, que ce soit depuis la mort de Farkhonda ou même avant.
Shakila Ibrahimkhel est journaliste, elle lutte pour la liberté d’informer.
Elnaz Arabzada est militante des droits de l’homme, alors elle aide les femmes à connaître leurs droits, à se défendre.
Enfin Benafsha Amiri, protège celles qui sont, encore, victimes de violences.
 
Au quotidien, ces Afghanes tentent de changer les mentalités, pour que la mort de Farkhonda, celle qu’on appelle maintenant Shahida, la martyre, n’ait pas été vaine.


Retrouvez toutes les actualités de Claire Billet sur son site.

Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro Crédit photo Claire Billet et Sandra Calligaro