Accueil // Les Actions // alain gillot, lauréat de la 4ème edition du prix jules rimet

alain gillot, lauréat de la 4ème edition du prix jules rimet

Le Prix Jules Rimet  2015 a été décerné à Alain Gillot pour son roman La surface de réparation (Flammarion), le 15 octobre dernier dans l’enceinte du stade Bauer à Saint Ouen. 

Vincent, la quarantaine, entraîne une équipe de jeunes footballeurs et vit seul dans un pavillon sans âme à Sedan. Tout bascule lorsque sa sœur débarque chez lui et lui confie la garde de son fils de 13 ans, silencieux et solitaire. Il souffre, apprend-on, du syndrome d’Asperger…
 
Seize pays ont déjà choisi de traduire cet ouvrage qui sera bientôt adapté au cinéma.

Une mention spéciale a également été décernée par le jury à Jean-Claude Vespini pour son livre Gino le juste (Le Pas d’oiseau), rendant honneur au travail de mémoire de l’écrivain.

Depuis 2012, la Fondation Jean-Luc Lagardère soutient le prix Jules Rimet qui a pour vocation la promotion de la littérature sportive, française ou étrangère, sous toutes ses formes. Le sport comme aliénation, dépassement de soi, ou comme moyen de surmonter une difficulté psychologique, sociale, ou morale, tels sont les thématiques de ces livres qui présentent des personnages parfois torturés, parfois déterminés, mais toujours passionnés.

Présidé par Denis Jeambar, le jury est composé de 14 amoureux du livre et passionnés de sport : Abdel Belmokadem, Nicolas Baverez, Raymond Domenech, Laurence Fisher, Bernard Fixot, Paul Fournel, Thierry Frémaux, Patrice Haddad, Pierre Leroy, Lola Lafon, Léonore Perrus, Yves Rimet, et Eric Naulleau qui a rejoint le jury cette année.

L’année dernière, Lola Lafon avait remporté le Prix avec son roman La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud), racontant le parcours de Nadia Comaneci, gymnaste roumaine et médaillée olympique. Elle succédait ainsi à Paul Fournel et Jean-Emmanuel Ducoin qui avait remporté le Prix respectivement en 2012 et 2013 pour leur roman Anquetil tout seul (Seuil), et Go Lance (Fayard).

Tout en consacrant le travail d’un auteur, le prix Jules Rimet est aussi le point de départ d’ateliers éducatifs, animés par l’écrivain Hafid Aggoune, destinés à donner le goût de l’écriture et de la lecture aux jeunes des clubs de football. Des ateliers vont ainsi avoir lieu à Paris avec le Red Star et à Lyon avec l’Olympique Lyonnais, axés autour du roman primé La surface de réparation : chaque participant devra se mettre dans la peau d’un libraire et écrire une fiche « coup de cœur » donnant envie de lire l’ouvrage. Les ateliers se pencheront également sur le célèbre journal d’Anne Frank, écho au dernier roman d’Hafid Aggoune Anne F (Plon), évoquant l’importance de la transmission et de la culture, de la tolérance et de la création. 

Photo Claude Gassian © Flammarion